Salvatore Adamo

Álbum: Osaka Festival Hall ou Sunplaza Hall

Lista de canciones del disco Osaka Festival Hall ou Sunplaza Hall
  1. C'est ma vie
  2. Si tu etais
  3. La nuit
  4. Mes mains sur tes hanches
  5. L'amour te ressemble
  6. En blue jeans et blouson d'cuir
  7. Mauvais garcon
  8. Inch'allah
  9. Tombe la neige
  10. Sans toi ma mie
  11. Ton nom
  12. Je vous offre
  13. A demain sur la lune
  14. J'aime
  15. Et vous n'ecoutez pas
  16. Le neon
  17. Mon cinema
  18. Notre roman
  19. Cara Italia
  20. Si jamais
  21. Manuel
Éste álbum fue editado en 1981. Salvatore Adamo

Manuel

Dis-moi, mon ami l'arbre
As-tu vu Manuel?
Je l'ai vu l'autre dimanche
L√Ęcher des colombes blanches
Au nez des gendarmes
Qui le croyaient fou
Il a retroussé ses manches
Noué sa corde à ma branche
Il se l'est passée au cou
Les gendarmes riaient beaucoup
Mais moi quitte à leur déplaire
Moi le chêne centenaire
Comme un roseau j'ai ployé
Pour que ses pied touchent terre
Mais demande à la rivière
S'il ne s'y est pas noyé.

Rivière, as-tu vu Manuel?
Il m'a confié sa prière
Il a embrassé sa terre
Le soleil indifférent brillait bien haut
Il a choisi une pierre
Se l'est liée en bandoulière
Il a sauté dans mon eau
Mais je suis devenue bateau
Car moi je voulais qu'il me suive
Et loin des terres captives
Je l'ai posé sur ma rive
Mais demande à la montagne
S'il ne s'y est écrasé.

Montagne, as-tu vu Manuel?
Il a grimpé sur ma cime
Pour y crier tous les crimes
Qui resteront méconnus et impunis
Il a pleuré innocence
De tous ses amis d'enfance
Qu'on a tra√ģn√©s en silence
Vers la nuit
Alors moi qui suis montagne
Je me suis faite vallée
Il avait la foi qui gagne
Et je me suis déplacée
Tu peux dire à sa compagne
Que je ne l'ai pas tué...
Va donc voir jusqu'au bagne
S'il ne s'y est pas enfermé.

Ge√īlier, as-tu vu Manuel?
Les Manuel j'en vois grand nombre
Mais je ne connais que leurs ombres
Leurs fant√īmes qui me tournent le dos
Il disent tous des choses étranges
Qu'il faudrait que les temps changent
Des rêveurs qui se seraient donnés la mort
Moi j'écoute sans comprendre
Je suis payé pour ne rien entendre
Je ne peux qu'oublier
Je n'ai pas deux mains à tendre
Mais demande à la lumière
Elle l'a si longtemps cherché.

Lumière, as-tu vu Manuel?
On m'avait laissée pour morte
Mais je brille beaucoup plus forte
Car Manuel m'a rallumée
Au feu de la liberté
Nul ne pourra me soumettre
Et j'aveuglerai mes ma√ģtres
Et j'embraserai le ciel
Car voici gr√Ęce √† Manuel
Qu'on commence √† me conna√ģtre
À Grenade et à Teruel
Qu'on commence √† me conna√ģtre
À Grenade et à Teruel,
À Grenade et à Teruel.
Ah, ah, ah, ah...