Salvatore Adamo

Álbum: C'est ma vie

Lista de canciones del disco C'est ma vie
  1. J'avais Oublie Que Les Roses S
  2. (Medley) Une Larme Aux Nuages, Elle, Viens Ma Brune, Comme Toujours
  3. En Ton Nom
  4. Alors Marchez
  5. Vous Permettez, Monsieur -
  6. Le Cheval De Bois
  7. Le Ruisseau De Mon Enfance
  8. Le Barbu Sans Barbe
  9. De l'Autre Cote Du Pont (Ined
  10. Tombe La Neige
  11. A Demain Sur La Lune
  12. C'est Ma Vie
  13. Si Tu Etais
  14. Paris 60 (Inedit - dedicated
  15. Pomme (Pomme Et Cie)
  16. La Nuit
  17. Les Collines De Rabiah
  18. (Medley) N'est Ce Pas Merveilleux, Quand Les Roses, J'aime, Une Mèche De Chevaux
  19. Fumee Blonde (Inedit)
  20. Chansons Qui Chantent
  21. Plus Tard
  22. Pauvre Verlaine
  23. Sur La Route Des Etoiles
  24. Une Fille Comme Toi
  25. Mes Mains Sur Tes Hanches
  26. Enfants (Inedit)
  27. Jouez Au Ballon
  28. Dolce Paola
  29. (Medley) A Votre Bon Coeur, Le Néon, Petit Bonheur
  30. Inch'Allah
  31. Sans Toi Ma Mie
  32. Manuel
  33. Les Filles Du Bord de Mer
  34. Je Te Dois
Éste álbum fue editado en 1994. Salvatore Adamo

Paris 60 (Inedit - dedicated

Dans les années 60
Avec mes valses lentes
Mon filet de voix et mon papa
Je débarquais gare du nord
Dans un drôle de décor
Tel que je ne l'imaginais pas
C'était pas le gai de Paris
C'était froid, c'était gris
Y avait des CRS partout
On parlait d'Algérie
Nous n'avions qu'une envie
Retourner au plus vite chez nous
Ma guitare dans l'étui
Faisait comme un fusil
On nous fouillait tous les dix pas
On vient pour le concours
Ma petite chanson d'amour
Vous voulez que vous la chante ou pas

Et voilà que paris qui me sourit
Qui me tend les bras
J'en étais tout ébloui
J'y croyais pas
Et quand Paris applaudi
Ça vous prend là
Dans le noir, je vois deux yeux qui brillent
Ceux de mon papa

C'était Paris pantin
St-Denis et St-Ouen
C'était pas encore l'Olympia
Mais j'en étais pas loin
Fallait prendre le bon train
Fallait le laisser faire, mon papa
Car là où il passait
Toutes les portes s'ouvraient
Le sourire d'un mot, d'un regard
Chez les impresarii
On ne parlait plus que de lui
Croyez-moi, c'était lui la star
Moi j'avais dix-sept ans
Tous mes bons sentiments
Et le meilleur de ma vie
Devant moi
Comme un petit garçon
J'apprenais mes leçons
J'écoutais parler mon papa

Et voilà Paris qui me sourit
Qui me tend les bras
J'en étais tout ébloui
J'y croyais pas
Et nous voici aujourd'hui
Trente ans déjà
Je me sens toujours aussi petit
Mais c'est sympa

Je me sens toujours aussi petit
Merci PAPA




Free Web Hosting