Salvatore Adamo

Álbum: 1966-1967

Lista de canciones del disco 1966-1967
  1. Sonnet Pour Notre Amour
  2. Princesses Et Bergeres
  3. La Complainte Des Elus
  4. Tu me reviens
  5. Une mèche de cheuveux
  6. Elle était belle pourtant
  7. Ton nom
  8. Que Le Temps S'arrete
  9. On N'a Plus Le Droit
  10. Tenez-Vous Bien
  11. Du soleil, du boulot
  12. En bandoulière
  13. Dans ma hotte
  14. Je vous offre
  15. Sont-ce vos bijoux
  16. Ensemble
  17. On Se Bat Toujours Quelque
  18. Inch' Allah
  19. Une Mèche De Cheveux
  20. 20. Je Vous Offre: Version
  21. I Love
  22. Lock Of Golden Hair
  23. Inch' Allah: Version Angla
Éste álbum fue editado en 1967. Salvatore Adamo

Du soleil, du boulot

Du soleil plein les yeux
Du boulot mais tant mieux
J'étais assis au bord de l'eau
Y'avait personne sur la plage
C'est vrai qu'il était encore tôt
C'est vrai qu'y avait quelque nuages
Le soleil montra le bout de son nez
Mais je lui dis attends ton tour
Car j'étais bien intentionné
Géométrie au plat du jour
Du soleil plein les yeux
Du boulot mais tant mieux
Aujourd'hui je me sacrifie
Et demain je brûlerai mon cour
Et si le soleil me défie
Je lui dirai de m'attendre un jour
Mais le soleil se fit taquin
Me cribla de carton d'éculaire
Et fit lancer sur mon bouquin
Des lutins à barbe séculaire
Géométrie rassurez-vous
Je serai fin prêt pour septembre
Mais à tout choisir je vous l'avoue
Mieux vaut le sable que la chambre
Du soleil plein les yeux
Du boulot mais tant mieux
Puis le soleil ce vieux coquin
Me projeta des angles droit
Où se balançaient les yeux câlins
Des fie des nimfes par surcroÎt
Mon Dieu, mon Dieu que le monde est fou
Et le soleil qui rigolait
Mine de rien venait fin août
Mes dernières chances s'envolaient
Au comble de mon désespoir
Mais que leur avais-je donc fait
Juste devant mes yeux hagards
Deux parallèles s'enlaçaient
Du soleil plein les yeux
Du boulot mais tant mieux
Aujourd'hui je me sacrifie
Et demain je brûlerai mon cour
Et si le soleil me défie
Je lui dirai de m'attendre un jour
Du soleil plein les yeux
Du boulot mais tant mieux